Les principaux sites en Thaïlande

 
bangkok
 

Capitale de la Thaïlande, Bangkok n’en finit pas de grandir en largeur et en hauteur. Mégapole trépidante, intense, où la vie ne s’arrête jamais, elle offre des contrastes saisissants à l’image de la société thaïe, à la fois tournée vers la modernité et respectueuse de traditions ancestrales.

Bangkok suscite amour ou effroi, ou les deux à la fois, mais ne laisse pas indifférente.

 

Construite il y a deux siècles sur l’une des deux rives de la rivière Chao Phraya, dans une des boucles du fleuve afin de mieux se protéger des envahisseurs birmans, ce quartier est désormais le cœur historique de la ville avec ses palais et ses temples : Grand Palais, Wat Po, Wat Suthat, le Musée National.

 

Juste un peu plus bas longeant le fleuve se trouve le quartier chinois. Ville dans la ville, il s’étale le long de son artère principale Yoawarat. On se perd à l’infini dans les rues, ruelles, passages entre milles et une échoppes, petits marchés et magasins. C’est le Chinatown tel qu’on l’imagine, grouillant, commerçant, animé, et qui ne s’arrête jamais. Les images insolites ou anachroniques apparaissent à chaque instant.

 

Mais Bangkok, c’est aussi une ville moderne avec ses hauts buildings, ses grandes avenues encombrées, ses centres commerciaux luxueux et sa vie nocturne trépidante. Car la ville ne s’arrête jamais, de jour, comme de nuit.
 

 
kanchanaburi
 

Situé à 130 kilomètres de Bangkok, Kanchanaburi est tristement célèbre par son pont qui fut construit par les prisonniers alliés détenus pas les japonais. Des dizaines de milliers de prisonniers périrent durant la construction de cette voie ferrée mais les japonais ne purent jamais vraiment utiliser cette voie car elle fut systématiquement détruite par les forces alliées.

 

Au-delà de Kanchanaburi se trouvent de nombreux parcs nationaux. La nature est dense, tropicale et offre de belles randonnées et activités à l’intérieure d’une Thaïlande authentique.

 

Plus on va vers l’ouest, plus on côtoie des minorités ethniques (Karen, Môn) et plus on se rapproche du Myanmar et de sa frontière propice aux échanges et trafic en tous genres.
 

 
sukhuthai
 

Première capitale du Siam, Sukhothai connut son apogée entre le 13ème et le 14ème siècle. Cette période fut l’âge d’or de la civilisation thaïe. Le style Sukhothai est surement le plus affiné, le plus abouti.

 

Aujourd’hui, cette cité offre de magnifiques vestiges architecturaux dans son parc historique situé à une dizaine de kilomètres de la ville nouvelle. On peut par exemple découvrir et visiter ces merveilles à bicyclette ce qui est vraiment très agréable.

Outre les nombreux temples, à l’entrée du site se trouve l’intéressant musée national de Rama Kamheng qui permet d’apprécier de nombreuses pièces découvertes lors de fouilles.
 

 
chiang mai
 

Située à 700 kilomètres au nord de Bangkok, Chang Mai la mystérieuse, présente beaucoup de charmes et une région riche en découvertes diverses.
La ville, au passé historique dense, est envahie de temples, dont l’un, le Doi Suthep, construit sur une montagne au nord-ouest, la domine de toute sa beauté. Des fortifications enserrent la vieille ville mais l’agglomération connait une forte expansion depuis quelques années qui va bien au-delà des limites historiques de la ville.

 

Chiang Mai est le point de départ de nombreuses excursions dans la région nord-ouest et nord du pays, notamment Chiang Rai située à proximité du fameux triangle d’or.

 

Elle est aussi le principal centre artisanal du pays. De nombreux ateliers, de fabriques de soie, de laques, de meubles et autres artisanats se trouvent à proximité immédiate de la ville.

 

 
isan
 

Situé à l’est et au nord-est de la Thaïlande, le pays Isan offre de nombreux trésors archéologiques et historiques.

 

Cette région, encore peu fréquentée par les touristes, a gardé tout le charme de la Thaïlande d’antan. Ses habitants, particulièrement accueillants, ont conservé un mode de vie paisible et traditionnel. Leur culture est imprégnée des influences khmère et laotienne, la langue parlée est ainsi un dialecte, très proche du lao.

 

La région offre également de nombreux parcs nationaux qui permettent de découvrir une nature sauvage et diversifiée.
 

 
hua hin
 

Hua Hin se trouve à deux cents kilomètres au sud de Bangkok, sur la côte ouest du golf de Siam.

 

Cette cité de bord de mer a connu un essor important depuis que le roi Rama VI y fit construire, dans les années 1920, un palais d’été. Depuis, la ville est devenue un lieu de villégiature préféré des thaïlandais.

 

C’est avant tout une ville balnéaire pour un tourisme familial, mais également sportif ; le kite surf y est beaucoup pratiqué et de nombreux golfs se trouvent à proximité. Mais c’est aussi une région de découverte de la nature, tel le parc national de Khao Sam Roi Yot où l’on peut trouver une faune diversifiée et rare, des plages préservées, des mangroves et des grottes.

 

 
hua hin
 
 

Les îles de Thaïlande : Koh Samet, Koh Chang, Koh Samui, Pukhet, Koh Lanta et bien d’autres

 

Les îles de Thaïlande sont nombreuses et situées sur toutes les côtes du pays ce qui permet de choisir la bonne destination suivant la meilleure saison.

 
Celles situées sur la mer d’Andaman connaissent une saison sèche qui s’étend de novembre à avril. Alors que celles situées sur le golf de Thaïlande offrent une plus grande diversité climatique.

 
C’est ainsi que juillet et aout sont des mois très appréciés à Samui et ses iles avoisinantes (Koh Pha-ngam, Koh Tao) pour le tourisme balnéaire.